B2B - B2B - Kanaal - Custom Magazine - Loyalty - Online-Offline

MCLS : d’une lettre d’information en ligne à une version hors ligne

29/07/2014

MCLS (gestion et courtage de fichiers) envoie désormais sa lettre d’information trimestrielle sur papier via la poste et non plus par voie électronique à ses clients et prospects.

Contexte
Début juin, les clients et prospects de MCLS (‘The Direct Targetting Competence Center’) ont reçu dans leur boîte aux lettres une enveloppe de format C4 illustrée d’une fléchette. L’enveloppe contenait une lettre d’information ‘Business Update’ de MCLS, de format A3 plié en A4. Rédigée par les expéditeurs Patrick Moens (ceo – administrateur délégué de MCLS) et André Weening (directeur commercial MCLS), la lettre d’accompagnement disait notamment ceci : « Nous avons accordé la préférence à une lettre d’information imprimée plutôt qu’à une édition en ligne ».

André Weening : « Nous avons eu une newsletter électronique pendant tout un temps. Nous nous sommes toutefois demandé à un moment s’il était utile de la conserver, car le nombre de réactions était insuffisant. Après quelque temps, nous avons décidé d’y mettre fin. Mais nous souhaitions malgré tout informer nos clients actuels et potentiels sur les évolutions du marché. C’est ce que nous faisons désormais hors ligne, car le pourcentage d’ouverture du support est supérieur. » En ligne, il s’élevait à 30 %. Pour la version papier, on part du principe que plus de 90 % des destinataires ouvrent l’enveloppe. Quant à savoir s’ils lisent effectivement la lettre d’information, c’est autre chose. Mais cela valait aussi pour la version en ligne. Patrick Moens signale que la lettre d’information a été perforée au préalable afin d’être facilement rangée dans un classeur. « Avoir un document à portée de main est facile. Ce n’est pas aussi éphémère qu’un e-mail », précise-t-il. MCLS s’adresse aussi à la jeune génération d’entreprises qui, grâce à ce mode de classement simplifié, pourra aussi consulter les informations à l’avenir.

André Weening fait remarquer qu’aux USA, le direct mail connaît une nouvelle croissance. Il affirme en outre que le direct mail n’est pas voué à disparaître de nos contrées, surtout à l’heure où  télémarketing et marketing par e-mail se font plus complexes et plus coûteux. « Pour MCLS, en tant que courtier de fichiers, cette lettre d’information papier signale en outre que le direct mail fonctionne. »

Élaboration
La lettre d’information MCLS se veut professionnelle. La présentation est austère. « Cela doit paraître sérieux », dit Weening. « C’est nécessaire, car c’est de l’information, pas de la publicité. » La lettre d’information est rédigée en anglais, la clientèle de MCLS s’étendant jusqu’en Australie. Avec 4 000 exemplaires, le tirage de la version papier est aussi supérieur à la récente version en ligne. « Nous ne possédions d’ailleurs pas l’adresse e-mail exacte de tous les clients potentiels », explique Weening. Les coûts de la version papier sont toutefois supérieurs à ceux du pendant électronique, surtout compte tenu des frais d’expédition à l’étranger. La lettre d’information est conçue par dynamoo.biz, une entreprise sœur de MCLS.

Résultats
La première édition de la lettre d’information n’a pas encore fourni d’indications en termes de réponse. « Les réactions nous parviennent au travers des conversations avec les clients. Ils nous disent qu’ils conserveront la lettre d’information », dit Weening. « Il y a également eu quelques dizaines de réactions effectives. » Pour les prochains numéros, nous travaillerons avec une fiche d’infos un peu plus commerciale en annexe. Nous nous attendons à ce qu’elle suscite davantage de réponses directes.

 

Annonceur : MCLS

Bureau : dynamoo.biz

Période : mai, juin 2014

Avatar

Gerelateerde Cases:

MCLS: van online naar offline nieuwsbrief

...
Lees verder

De uitstraling van uw merk versterken met direct mail

...
Lees verder

Het “Proef Zweden” magazine van Volvo: de sensatie van Zweden in je brievenbus.

...
Lees verder
Al onze Cases