Background

Quel est le consumer journey des Belges dans le secteur Travel ?

02/05/2017

L’enquête « Belgian Consumer Journey Survey », menée par Ipsos, a étudié l’impact des touchpoints sur la perception du message, et ce, tout au long du parcours d’achat du consommateur. L’enquête répond à des questions telles que : quelle est l’influence des points de contact majeurs sur le comportement d’achat ? Renforcent-ils l’intention d’achat ?

Les critères de décision les plus importants qui ont été observés dans le cadre d’un achat dans le secteur Travel sont le prix (78 %) et la confiance dans la marque (75 %).

Pour convaincre le consommateur, une marque Travel doit investir dans les critères de choix les plus importants et les consommateurs s’attendent à ce que les marques utilisent certains touchpoints bien spécifiques pour mettre en avant ces critères. Si les mass media sont très impactant pour créer ou entretenir la réputation d’une marque, le In-Home Advertising est également un média idéal pour couvrir les autres critères tels que le prix, la confiance ou la relation.

 

(cliquez sur l’image pour agrandir)

 

Quelques points spécifiques à souligner sur le secteur Travel :

  • Le Belge voyage en moyenne 2,3 fois par an à l’intérieur du pays et 2 fois par an à l’étranger.
  • Il prend environ 12 jours pour se décider et réserver son voyage en Belgique et 6 jours supplémentaires pour réserver son voyage à l’étranger.
  • La majorité des voyages et logements sont réservés en ligne (pour 64% des belges).
  • Stressé le Belge ? 48 % des Belges partent avec pour objectif de se relaxer.

 

La méthodologie de l’enquête

300 consommateurs de chaque secteur ont été soumis à un entretien approfondi à propos de leur dernier achat en date. Les enquêteurs ont entre autres étudié :

  • le laps de temps qui se déroulait entre le besoin (« Je n’ai plus rien à me mettre ») et l’achat proprement dit. Cette période a un impact sur le nombre de moments de communication qu’un annonceur peut envisager, et sur les points de contact dont il peut se servir.
  • le nombre de marques que le consommateur a inscrit à sa liste préférentielle (considération). En répondant à ces questions, une marque obtient un aperçu du nombre de concurrents contre lesquels elle doit entrer en compétition lors de la phase décisionnelle du consommateur.
  • quels arguments ont fait pencher la balance. Ces incitants à la vente sont importants pour l’annonceur, car il veut y aligner les arguments de son message de vente. L’enquête a identifié les 8 incitants les plus fréquents : (1) le prix, (2) la confiance dans la marque, (3) la relation avec la marque, (4) le produit proprement dit, (5) le statut de la marque, (6) le degré d’innovation, (7) l’accessibilité de la marque ou de l’entreprise, en ligne ou au point de vente, mais aussi l’accessibilité de l’après-vente, (8) la réputation de la marque.

L’enquête permet de déterminer l’impact des différents points de contact pour chaque critère d’achat par secteur, âge, sexe, et catégorie sociale.

Vous désirez de plus amples informations à propos de cette enquête ?  Contactez-nous